jeudi 18 mai 2017

Salade de pâtes aux tomates cerises, basilic, zeste de citron et bocconcini


Cette recette de salade de pâtes, somme toute assez simple mais néanmoins délicieuse, est une trame de fond que j'utilise régulièrement, y intégrant parfois certaines variantes. Ainsi, j'y ajoute parfois des pois chiches ou des morceaux de poivron rouge grillé, ou encore du fromage de chèvre à la place des bocconcini. Il s'agit d'une reproduction à peu près fidèle d'un repas que m'a naguère préparé une colocataire.


Ingrédients pour 3 ou 4 portions en plat principal
  • 375 g de fusilli (ou d'autres pâtes courtes)
  • Huile d'olive
  • Le zeste râpé finement de 2 citrons
  • 3 gousses d'ail, hachées finement
  • Sel, poivre
  • 1 chopine de tomates cerises (d'une seule variété ou de plusieurs), coupées en deux
  • 1 bonne poignée de feuilles de basilic frais
  • 200 g de mini bocconcini égouttés 


Préparation

Porter une grande casserole remplie d'eau salée à ébullition. Cuire les pâtes al dente puis les égoutter. Immédiatement, mettre les pâtes dans un grand bol et y mélanger assez d'huile d'olive pour bien les enrober, ainsi que le zeste de citron, l'ail, du sel et du poivre. 

Laisser tiédir ou refroidir (au goût), puis y mélanger les tomates cerises, le basilic et les bocconcini.


lundi 1 mai 2017

Monkey Bread au beurre noisette


L'utilisation de beurre noisette rend ce pain dessert particulièrement fragrant. Vous en viendrez peut-être à oublier qu'une telle recette ne constitue techniquement pas un repas.

Je n'ai pas utilisé de gousse de vanille puisque je n'en avais pas. Je laisse néanmoins la recette telle quelle.




Ingrédients

Pain au lait

  • 725 g (5 tasses) de farine tout-usage
  • 1 1/2 tasse (350 ml) de lait
  • 67 g (1/3 tasse) de sucre
  • 113 g (8 c. soupe) de beurre non salé, à température pièce
  • 1 c. soupe de miel
  • 2 1/2 c. thé de sel
  • 2 1/4 c. thé de levure sèche active
  • 2 oeufs

Garniture

  • 170 g (12 c. soupe) de beurre non salé
  • 1 gousse de vanille, fendue et grattée
  • 175 g (1 1/2 tasse) de cassonade (sucre roux)
  • 116 g (3/4 tasse) de sucre
  • 30 g (1/3 tasse) de cannelle moulue (oui, c'est beaucoup. Non, ce n'est pas une erreur.)
  • 1/4 c. thé de sel

Préparation

Dans un batteur sur socle muni d'un crochet pétrisseur, mélanger la farine, le lait, le sucre,  le beurre, le miel, le sel, la levure et les oeufs. Pétrir à vitesse moyenne pendant 5 à 7 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit bien souple. Couvrir lâchement la pâte de pellicule plastique et laisser reposer dans un endroit tiède pendant environ 1 heure, ou jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

Pendant ce temps, préparer la garniture. Chauffer le beurre et les graines de vanille à feu moyen-vif dans une casserole de taille moyenne dont le fond n'est pas noir. Après à peu près 5 minutes, le beurre prendra développera une coloration brun-doré et un parfum évoquant la noisette. Dès que ce point est atteint, retirer du feu et verser le beurre dans un bol. (Si le beurre développe une odeur âcre et des particules noires, c'est qu'il a été chauffé un peu trop longtemps et a brûlé. Il faut alors le jeter et recommencer. L'utiliser malgré le fait qu'il soit brûlé gâcherait la recette.)

Une fois le beurre noisette un peu refroidi, graisser un moule à cheminée avec une petite quantité. Mélanger tout le beurre noisette restant avec tous les autres ingrédients de la garniture. Réserver.

Une fois que la pâte a doublé de volume, la découper en 4 parties égales. Former une bande d'environ 30 cm avec chacune de ces parties. 

Prendre 2 des bandes de pâte et les découper en morceaux d'1 ou 2 cm de longueur. Dans un bol, mélanger délicatement ces morceaux avec la moitié de la garniture. Transférer les morceaux de pâte garnis dans le moule à cheminée. Répéter le même processus avec les 2 bandes de pâte et la garniture restantes.

Couvrir lâchement le moule de pellicule plastique et laisser à nouveau pousser la pâte dans un endroit tiède, pendant environ 90 minutes.

Préchauffer le four à 350 ºF/180 ºC. 

Cuire pendant 45 minutes, ou jusqu'à ce que le Monkey Bread soit brun-doré.




Source: cette recette



mardi 25 avril 2017

Casserole à l'oignon et au chou-fleur caramélisés


J'ai trouvé cette recette ici hier soir et ai immédiatement décidé de la préparer le lendemain. C'est probablement le plat à base de chou-fleur (légume a priori assez fade) le plus savoureux qu'il m'a été donné de goûter.


Ingrédients

  • Huile d'olive
  • 1 gros oignon, haché
  • 4 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 chou-fleur de grosseur moyenne, coupé en fleurons
  • 1 paquet de tofu soyeux
  • 1 tasse (250 ml) de bouillon de légumes
  • 1/2 tasse (125 ml) de tahini (beurre de sésame)
  • 1/4 tasse (65 ml) de jus de citron
  • 1 c. soupe de paprika fumé doux, plus un peu pour la finition
  • 1/4 tasse (65 ml) de flocons de levure alimentaire
  • Sel
  • Poivre noir, moulu
  • 1 tasse (250 ml) de chapelure de pain
Préparation
Préchauffer le four à 350 ºF/180 ºC. Huiler un moule carré de 20 x 20 cm, ou quelque chose de taille équivalente.

Dans un grand poêlon, chauffer un peu d'huile d'olive à feu doux. Y mettre l'oignon et une pincée de sel. Couvrir et faire caraméliser pendant environ 20 minutes, en mélangeant occasionnellement. Ajouter l'ail et le chou-fleur, augmenter à feu moyen et couvrir. Poursuivre la cuisson pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que le chou-fleur soit tendre, en mélangeant occasionnellement.

Dans un mélangeur, mettre le tofu, le bouillon de légumes, le tahini et le jus de citron. Mélanger jusqu'à consistance lisse.
Ajouter le paprika fumé, la levure alimentaire et la moitié du mélange de chou-fleur. Saler et poivrer. Donner quelques impulsions au mélangeur afin que tout soit bien mélangé. Ajouter la chapelure de pain et mélanger à la spatule, sans faire fonctionner le mélangeur.

Verser le mélange liquide dans le moule huilé, puis y répartir le reste du mélange de chou-fleur en le pressant légèrement.

Cuire 30 minutes ou jusqu'à ce que le la surface soit bien dorée. Sortir du four et saupoudrer d'un peu de paprika fumé. Servir.




Source: cette recette

samedi 15 avril 2017

Brioches du Carême


Lors de périodes plus tendues, peu de choses sont aussi cathartiques que le fait de boulanger, dans la mesure bien entendu où cela implique de pétrir (aussi violemment que possible) à la main. Faisant à peu près abstraction du fait que je ne suis aucunement croyante, j'ai vu la veille de Pâques comme le prétexte parfait pour préparer des hot cross buns. Le gingembre confit est un ajout particulièrement intéressant à ces petites brioches aux fruits secs.





Ingrédients pour 12 brioches

  • 3/4 tasse + 1 c. soupe (200 ml) de lait
  • 3 1/2 c. soupe (50 ml) d'eau
  • 14 g de levure sèche active
  • 455 g (3 tasses + 2 c. soupe) de farine à pain (farine forte), plus un peu pour fariner l'espace de travail
  • 1 c. thé de sel
  • 1 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de muscade fraîchement râpée
  • 1/2 c. thé de gingembre moulu
  • 55 g (1/4 tasse) de sucre
  • Le zeste râpé finement d'1 citron
  • 4 c. soupe de gingembre confit haché finement
  • 55 g (4 c. soupe) de beurre non salé, fondu
  • 1 oeuf, battu
  • 55 g (1/3 tasse) de raisins secs
  • 30 g (1/4 tasse) de canneberges séchées
  • Un peu de farine
  • Un peu d'eau
  • Un peu de miel, chauffé pour le rendre bien liquide



Préparation

Mettre le lait et la 1 1/2 c. soupe d'eau dans une petite casserole. Chauffer à feu doux pendant quelques minutes, jusqu'à ce que le liquide soit tiède. Il faut pouvoir mettre un doigt dans le liquide sans avoir à l'enlever à cause de la chaleur. Verser le liquide tiède dans un petit bol et y mélanger la levure. Laisser reposer pendant 5 à 10 minutes.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sel, la cannelle, la muscade, le gingembre moulu et le sucre. Ajouter le zeste de citron et le gingembre confit et mélanger à nouveau. Former un puits au centre du mélange. Y verser le beurre, le mélange lait-levure et l'oeuf battu. Mélanger avec une fourchette jusqu'à l'obtention d'une pâte. Transférer cette pâte sur un plan de travail légèrement fariné et pétrir pendant environ 10 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte soit lisse et élastique. (Il est aussi possible de pétrir la pâte au batteur sur socle muni d'un crochet pétrisseur pendant 10 minutes à basse vitesse.)
Remettre la pâte dans le grand bol, couvrir d'un torchon humide et laisser reposer à une température tiède pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

Retirer le torchon et remettre la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Donner un coup de point au centre pour retirer l'air de la pâte. Saupoudrer les raisins secs et les canneberges séchées sur la pâte et pétrir à nouveau, pendant 1 ou 2 minutes.

Préchauffer le four à 375 ºF/190 ºC. Couvrir une plaque à pâtisserie de papier parchemin.

Séparer la pâte en 12 parts égales. Former une boule avec chacune des parts, en les plaçant à égale distance sur la plaque à pâtisserie à mesure qu'elles sont boulées. 

Couvrir la plaque avec un torchon humide et laisser reposer dans un endroit tiède pendant 30 minutes, ou jusqu'à ce que les boules aient doublé de volume.

Mélanger un peu de farine et un peu d'eau dans un petit bol de manière à former une pâte épaisse. En roulant un peu de cette pâte contre le plan de travail avec les mains, former de minces rubans de pâte. Former une croix sur chacune des brioches levées avec ces rubans, en pressant légèrement le ruban de pâte contre la brioche, mais en prenant soin de ne pas faire dégonfler la brioche.

Cuire 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que les brioches soient bien dorées.

Étendre un peu de miel réchauffé sur chaque brioche avec un pinceau. Laisser refroidir.

Une fois refroidies, il est possible d'emballer individuellement les brioches dans de la pellicule plastique et de les conserver au congélateur. Il suffit alors de les passer quelques minutes au four pour les réchauffer avant de les déguster.




Source: adaptation de cette recette

dimanche 9 avril 2017

Biscuits Snickerdoodles



En plus d'avoir un nom rigolo et d'être délicieux, les Snickerdoodles permettent un assouvissement fort efficace de votre crave de cannelle.



Ingrédients pour environ 30 biscuits

Biscuits

  • 230 g (1 tasse) de beurre non salé, à température pièce
  • 265 g (1 1/3 tasse) de sucre
  • 1 oeuf
  • 2 c. thé d'essence de vanille
  • 375 g (3 tasses) de farine
  • 2 c. thé de crème de tartre (ne pas omettre)
  • 1 c. thé de bicarbonate de soude
  • 2 1/2 c. thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. thé de sel
Garniture

  • 50 g (1/4 tasse) de sucre
  • 1 c. thé de cannelle moulue



Préparation

Préchauffer le four à 375 ºF/190 ºC.

Mélanger les deux ingrédients de la garniture dans un petit bol. Réserver.

Dans le bol d'un batteur sur socle muni d'une palette, crémer le beurre pendant 1 minute à vitesse moyenne, puis ajouter le sucre et mélanger à nouveau. Ajouter l'oeuf et la vanille et mélanger. 

Dans un grand bol, mélanger la farine, la crème de tartre, le bicarbonate de soude, la cannelle et le sel. Ajouter ce mélange au mélange liquide en trois temps, en mélangeant entre chaque addition.

Avec environ 2 c. soupe de pâte à biscuits, former une boule, puis la rouler dans la garniture et la déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin. Aplatir un peu la boule avec la paume. Répéter, en laissant un espace d'environ 2 cm entre chaque biscuit.

Cuire 10 à 12 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Si désiré, aplatir à nouveau les biscuits avec le dos d'une cuillère à la sortie du four.

Une fois refroidis, les biscuits se conservent pendant 7 jours dans un contenant hermétique à température pièce.




Source: cette recette

samedi 11 mars 2017

Pâté végétal aux betteraves et aux algues


Depuis à peu près six ans, j'utilise la même recette de végépâté. Question de me renouveler un peu, je l'ai adaptée avec des betteraves, des algues et de l'huile de sésame. J'aurais aimé y mettre de la farine de sarrasin, mais je n'en avais pas. Cette tartinade n'en demeure pas moins délicieuse, tout particulièrement grâce à la combinaison du sucré des betteraves et du côté iodé des algues.



Ingrédients

  • 175 g (1 1/2 tasse) de graines de tournesol et/ou de citrouille crues, non salées et décortiquées
  • 1/2 tasse (125 ml) d'eau
  • 95 g (3/4 tasse) de farine de blé entier
  • 30 g (3/4 tasse) de flocons de levure alimentaire (« Red Star »)
  • 5 c. soupe d'algues wakamé séchées, broyées grossièrement au mortier
  • 3 gousses d'ail, pelées
  • 1 oignon, haché grossièrement
  • 2 betteraves, pelées et râpées grossièrement
  • 1 carotte, râpée grossièrement
  • 1/4 tasse (65 ml) de sauce tamari
  • 1/4 tasse (65 ml) d'huile de tournesol 
  • 1 c.  soupe d'huile de sésame
  • 1 c. soupe de vinaigre de cidre


Préparation

Préchauffer le four à 350 ºF/180 ºC.

Au robot culinaire, moudre les graines de tournesol/citrouille avec l'eau jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et épaisse. Ajouter la farine, la levure alimentaire et les algues. Bien mélanger. Réserver dans un grand bol.

Au robot culinaire, réduire l'oignon, les betteraves, la carotte, l'ail et la sauce tamari en une purée aussi lisse que désiré. Ajouter l'huile de tournesol, l'huile de sésame et le vinaigre de cidre et mélanger à nouveau. Verser cette préparation sur l'autre mélange dans le grand bol et bien mélanger.

Verser la pâte dans un moule à pain soit antiadhésif, soit huilé. Cuire 40 à 50 minutes ou jusqu'à ce que la surface du pâté soit bien dorée.

Laisser refroidir puis couper en morceaux et réfrigérer ou congeler. 


vendredi 10 mars 2017

Scones au pamplemousse rose et au gingembre


Chaque fois que je n'ai pas de beurre et que j'ai malgré tout envie de préparer des scones, j'utilise de l'huile de coco. Je m'étonne encore d'obtenir des scones à la texture aussi impeccable. Comme j'en discutais avec une amie blogueuse cette semaine, il y a beaucoup de désinformation autour des prétendues vertus miraculeuses de l'huile de coco pour la santé. Ne vous bercez pas d'illusions: ça reste du gras saturé. Il n'en demeure cependant pas moins qu'en pâtisserie, ça donne d'excellents résultats.

À vous de voir si vous utilisez de l'huile de coco vierge ou la version désodorisée, voire du beurre. J'ai personnellement choisi la première option, puisque le parfum de la noix de coco se marie très bien avec ceux du pamplemousse et du gingembre.


Ingrédients pour 8 scones

  • 265 g (2 tasses) de farine
  • 65 g (1/3 tasse) de sucre
  • 1 c. soupe de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1/2 c. thé de sel
  • 1 c. thé de gingembre moulu
  • 115 g (1/2 tasse) d'huile de coco, dans son état solide (la réfrigérer un peu au besoin)
  • Le zeste râpé finement d'1 pamplemousse rose
  • 185 ml (3/4 tasse) de jus de pamplemousse rose (soit à peu près le jus d'1 fruit)
  • 1 ou 2 c. soupe de lait, au choix (végétal ou non)



Préparation

Préchauffer le four à 400°F/200°C.

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sucre, la levure chimique, le sel et le gingembre moulu. Ajouter l'huile de coco et sabler avec les doigts jusqu'à l'obtention d'un mélange avec une texture de chapelure.

Ajouter le zeste et le jus de pamplemousse et mélanger un peu jusqu'à l'obtention d'une pâte.

Sur une planche à découper ou une surface de travail légèrement farinée, former avec la pâte un cercle d'environ 20 cm (soit environ 9 pouces) de diamètre. Découper le cercle en 8 pointes.

Poser les pointes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin en prenant soin de laisser au moins 2 cm d'espace entre chaque scone. Avec un pinceau, brosser la surface des scones avec un peu de lait.

Cuire 14 à 17 minutes ou jusqu'à ce que les scones soient dorés.




Source: adaptation de cette recette